La colline blanche

Il pleut depuis la fin octobre. Hier, de l’eau blanche est tombée d’un ciel froid. Ce matin, la vallée baigne dans la brume. Je passe à l’étage au-dessus. Un autre marcheur, vêtu de rouge, chemine loin devant moi sur la pente glissante. Armé de son smartphone, il capture le paysage. Moi aussi, sauf que je suis en bleu. Tout le reste est blanc. Les vignes nues sont blanches, comme le vin qu’elle produisent. La neige crisse. Il ne fait pas froid. Les arbres ont enraciné leurs branches profondément dans l’air mouillé où rien ne bouge. C’est le pays du matin calme. Du silence, des corbeaux, du silence, des cloches, puis du silence.

Advertisements

Stuttgart sous la neige, le 25 décembre 2010

Noël blanc. Il a neigé toute la nuit dernière et toute la journée aussi. Dans notre quartier, on s’enfonce les pieds dans une couche de neige faisant entre 20 et 30 cm.

Voici quelques photos.

Bonne année 2010 !

Mon beau sapin…

Une année qui a démarré sous un rideau de neige bien froide et bien glissante… comme en témoignent ces 2 photos du jardin.Nous vous souhaitons tout plein de bonheur, de joie et, naturellement, une santé de fer !Chez nous, changement de club pour Pierre, donc, qui se lance dans une nouvelle activité début février, au sein d’un centre de recherche rattaché à l’université de Stuttgart.

Madeleine attaque la dernière ligne droite avant l’entrée au Gymnasium (= collège-lycée allemand).

Aussi haute que la véranda, une stalactite veille.

Ferdinand, lui, devrait intégrer un Kindergarten local dans les mois à venir, histoire de bien s’imprégner de la langue allemande.

Entre les deux, Clémentine poursuit sa route, affichant un grand enthousiasme pour l’école du cirque.

Last but not least, je me suis inscrite à un cours de gym aquatique ! Qui l’eût cru ? ;o))

Vive le changement !!!

Excellente année à toutes et à tous !

Elisabeth, Pierre, Madeleine, Clémentine, Ferdinand